Le projet de rachat des licences de taxi bloqué faute de financement

01 Août Le projet de rachat des licences de taxi bloqué faute de financement

C’est un aveu d’échec à peine déguisé. Le ministre des transports, Alain Vidalies, va faire appel aux organisations de taxis et de chauffeurs de véhicules de tourisme (VTC) et aux plates-formes pour recueillir leurs avis et propositions pour mettre au point le financement du « fonds de garantie » qui indemnisera les chauffeurs de taxis dont la licence a été dévaluée depuis l’émergence des nouvelles formes de transport de particuliers type Uber. Leur prose sera mise en ligne en septembre « pour plus de transparence ».

« Le principe de cette indemnisation est acquis », a fait valoir le ministre lors d’un point avec la presse, jeudi 7 juillet. Mais, depuis la nomination du député de la ­Côte-d’Or Laurent Grandguillaume (PS) comme médiateur, au lendemain des manifestations de taxis fin janvier contre les VTC, six mois de concertation n’ont pas suffi pour aboutir à « la solution partagée » que M. Vidalies appelle de ses vœux.

Le gouvernement promet d’indemniser les chauffeurs de taxi dont la licence dite d’autorisation de stationnement (ADS) a perdu de sa valeur, sous les coups de boutoir de la concurrence des VTC. A Paris, depuis 2013, la valeur de la licence de taxi est passée de 240 000 à 120 000 euros, d’après les organisations de taxis.

LE MONDE ECONOMIE  Par Juliette Garnier

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/07/08/le-projet-de-rachat-des-licences-de-taxi-bloque-faute-de-financement_4966270_3234.html#amkrtbspsJp5ElE5.99